1 Rue Madame de Staël
03100 Montluçon
ce.0030025L@ac-clermont.fr
+33 (0)4 70 09 79 00


Une série ouverte sur le monde

Pour les programmes complets des enseignements spécifiques de la série ES.

site du Ministère de l'Éducation Nationale

La série ES est centrée sur l’enseignement des sciences économiques et sociales, qui permet aux élèves de s’approprier progressivement les concepts, les méthodes et les problématiques essentiels de trois sciences sociales : les sciences économiques, la sociologie et les sciences politiques.

La terminale ES, propose des enseignements de spécialité de sciences sociales et politiques ou d’économie approfondie. La spécialisation en mathématiques est conservée. Comme en série L, l’enseignement d’histoire-géographie est tourné vers les méthodes et les outils d’analyse.

La série Économique et Sociale (ES) est une section d’enseignement général ouverte à la vie économique et sociale contemporaine. Elle débouche, après la Terminale et le baccalauréat, sur des études supérieures courtes (BTS, DUT, soit deux ans après le baccalauréat) ou des études supérieures longues (Licence, Masters, Doctorat, École de commerce, diplôme de Sciences politiques…).


Elle est de plus en plus attractive en 1970, elle accueillait 4% des élèves de Terminale. En 2011, ce chiffre atteignait les 22% soit 33% des bacheliers généraux.

C’est une série pour les élèves qui veulent mieux comprendre le monde qui les entoure :

  • comprendre leur environnement économique, politique et social : monnaie, syndicats, marchés, déviance, innovation, emploi, culture… tous les domaines de la vie sociale peuvent être abordés par les SES.
  • grâce à une pédagogie centrée sur l’activité de l’élève : un travail sur tous types de documents, sur les media, les TICE…

Une série équilibrée

Trois grands piliers soutiennent cet équilibre :

Les sciences sociales et humaines : les sciences économiques et sociales, l’histoire et la philosophie représentent près de la moitié (48%) de l’horaire global et 43% des coefficients au baccalauréat ;

  1. Les lettres et les langues : outre les deux langues obligatoires, on peut faire une section européenne ( anglais, allemand, espagnol) troisième langue ou opter pour une des deux langues anciennes ;
  2. Les mathématiques représentent un huitième (5 sur 37) ou un sixième (7 sur 37) du total des coefficients au baccalauréat selon l’option choisie.
  3. Les mathématiques représentent un huitième (5 sur 37) ou un sixième (7 sur 37) du total des coefficients au baccalauréat selon l’option choisie.

Une spécificité de la série ES: les Sciences Economiques et Sociales.

Les disciplines obligatoires en L et S se retrouvent, à des dosages divers bien sûr, dans les autres séries. Ce n’est pas le cas dans la série ES qui est seule à proposer la matière autour de laquelle elle a bâti son succès au cours des quarante dernières années.


Exemples de questions que l'on peut aborder en SES

En première ES

  • En économie : Comment fonctionne un marché ? Comment la monnaie est-elle créée ? A quoi servent les banques et la banque centrale européenne ? Pourquoi et comment l’Etat intervient-il dans l’économie ? Comment se réalise la production dans les entreprises ?
  • En sociologie : Comment se forme notre personnalité ? Comment se créent et évoluent les liens sociaux que nous entretenons avec les autres ? Comment se constituent des groupes sociaux ? Comment mesurer et expliquer la délinquance ? Comment fonctionne le système politique français ? Comment l’Etat peut-il contribuer à la cohésion sociale ?

En terminale ES

  • En économie : Quelles sont les sources de la croissance économique ? Comment expliquer les crises économiques ? Peut-on concilier activité économique et respect de l’environnement ? Pourquoi la mondialisation, et avec quels effets sur l’activité économique et l’emploi ? Comment fonctionne l’Union Européenne ? Comment expliquer le chômage ?
  • En sociologie : Comment analyser la structure sociale ? Notre future position sociale est-elle déterminée dès notre naissance par notre origine sociale ? Comment expliquer les conflits sociaux ? Pourquoi des inégalités économiques et sociales ?

Une série aux débouchés variés

Plus de 85% des élèves de Terminale ES ont réussi leur baccalauréat ces dernières années .

Etudes longues ou études courtes ?

Près des trois quarts d’entre eux s’engagent dans des études longues, mais les choix post-baccalauréat sont très divers.

En 2010, sur 100 bacheliers ES, voici leur destination post-baccalauréat :

  • Près d’un élève sur 5 opte pour les lettres et sciences humaines (Histoire, Langues, Langue étrangère appliquée, Sociologie, Psychologie…)
  • Un élève sur 6 choisit les études juridiques ;
  • Un élève sur 6 s’oriente vers les études économiques longues (Administration Économique et Sociale, Sciences Économiques et Gestion) ;
  • Plus d’un élève de ES sur 10 s’oriente vers les grandes écoles ou les écoles de commerce (, classes préparatoires économiques, classes préparatoires littéraires pour aller vers les Instituts d’Etudes Politiques ou l’Ecole Normale Supérieure…) ;
  • Un peu plus d’un quart opte pour des études courtes avec une sélection à l’entrée (IUT de gestion ou IUT de commerce, BTS de comptabilité, BTS de commerce, BTS de commerce international…).
Ces chiffres sont d’autant plus encourageants que les élèves de la série ES ont en moyenne une excellente réussite post-baccalauréat.
Toutes filières universitaires confondues, en 2011, les élèves de ES sont finalement 88% à accéder en Master ( S : 86,3%).

84% des élèves de ES réussissent leur DUT tertiaire ( S : 82% ; L : 77%)

Enfin, il faut noter la bonne réussite des élèves de ES dans les Instituts d’études politiques et dans

les classes préparatoires HEC « voie économique ». Au total, 60 % des étudiants admis dans les écoles de commerce après le bac sont issus de la série ES, ainsi que près de la moitié des étudiants des Instituts d’Etudes Politiques.

Une série qui favorise l’égalité des chances : les taux de réussite des bacheliers ES dans ces différentes filières sont sensiblement égaux à ceux des bacheliers S, alors que le recrutement de la série ES est beaucoup plus mixte socialement (28% d’enfants de parents diplômés du supérieur dans la série ES contre 43 % dans la série S).

  • En économie : Quelles sont les sources de la croissance économique ? Comment expliquer les crises économiques ? Peut-on concilier activité économique et respect de l’environnement ? Pourquoi la mondialisation, et avec quels effets sur l’activité économique et l’emploi ? Comment fonctionne l’Union Européenne ? Comment expliquer le chômage ?
  • En sociologie : Comment analyser la structure sociale ? Notre future position sociale est-elle déterminée dès notre naissance par notre origine sociale ? Comment expliquer les conflits sociaux ? Pourquoi des inégalités économiques et sociales ?


La série ES :

pour quels métiers ?

Voici les grands ensembles liés à la série ES

Les carrières de gestion

Cadre bancaire, comptable, expert-comptable, conseiller financier, économiste d’entreprise, économiste statisticien…

Les carrières de la vente

Cadre commercial, directeur d’un magasin à grande surface, VRP, chef de rayon…

Les carrières administratives

Inspecteur des impôts, cadre à la Banque de France, inspecteur du Trésor, fonctionnaire territorial, haut fonctionnaire…

Les carrières juridiques

Conseiller juridique, conseiller fiscal, juriste d’entreprise, juge, huissier de justice, avocat, inspecteur d’assurance, notaire,…

Les carrières de la communication

Directeur de la communication, emplois dans le tourisme, dans la publicité, journaliste…

Les carrières paramédicales et sociales

Assistante sociale, infirmière, conseiller d’orientation, conseiller en économie sociale et familiale, animateur,…

Les carrières de l’enseignement

Professeur d’école, professeur de lycée ou de faculté dans différentes disciplines, inspecteur de l’éducation nationale, Proviseur…

Environ la moitié des bacheliers ES exerce une profession dans un domaine lié à cette série, 60 % d’entre eux travaillent dans le secteur privé.



Les Sciences Economiques et Sociales en seconde

Télécharger le programme

L’objectif

La tradition de l’enseignement de SES dispensé en Seconde est de conduire les élèves à la connaissance et à la compréhension des économies et sociétés d’aujourd’hui, d’intégrer cette acquisition à leur formation générale, à leur culture, et de leur permettre de tirer un meilleur parti de ce que leur apportent à cet égard les moyens de communication tels que la presse, Internet ou la télévision.

Il s’agit donc de :

  • préparer les élèves de Seconde à travailler et à agir en adultes (producteurs, consommateurs, mais aussi citoyens) plus lucides, plus libres, plus conscients de leurs responsabilités, et ce grâce aux outils de plusieurs sciences sociales : économie, sociologie, science politique.
  • Faire découvrir l’enseignement dominant d’une des trois séries du bac général : le bac ES (économique et social)

L’horaire

1h 30 par semaine dont une heure en classe entière et une demi-heure en demi-classe.

Le programme

Les grands thèmes de l’année :

  • Ménages et consommation
  • Entreprises et production
  • Marchés et prix
  • Formation et emploi
  • Individus et cultures

Quelques exemples de questions sur lesquelles les élèves de seconde peuvent être amenés à apprendre à réfléchir en SES

  • Pourquoi les filles bavardent-elles plus et les garçons se bagarrent-ils plus à la récré ?
  • Les inégalités dans le partage des tâches domestiques se réduisent-elles ? Pourquoi existent-elles ?
  • Cendrillon épouse-t-elle souvent le prince charmant ?
  • Pourquoi les chômeurs sont-ils des actifs ?
  • Quels sont les métiers de demain ? Sont-ils tous qualifiés ?
  • Comment mesure-t-on le chômage en France ?
  • Quelles vont être les conséquences du « papy-boom » sur le niveau du chômage ?
  • Sommes-nous tous égaux face au chômage ?
  • Pourquoi observe-t-on une précarisation de l’emploi et quelles en sont les conséquences ?
  • Tous les chômeurs sont-ils indemnisés ?
  • Qu’est-ce qui distingue un salarié d’un indépendant ?
  • Les entreprises sont-elles les seules organisations qui produisent des richesses ?
  • Quel est le rôle des administrations ?
  • Qu’est-ce qui différencie une entreprise capitaliste d’une coopérative ?
  • Qu’est-ce qui distingue une SARL d’une SA ?
  • Combien naissent et meurent d’entreprises chaque année en France ?
  • Comment sont partagées les richesses produites dans une entreprise ? Quels sont les enjeux du partage de la valeur ajoutée en France ?
  • Comment mesure-t-on la production ?
  • Le chiffres d’affaires est-il assimilable au bénéfice ?
  • Le bénéfice n’est-il que la rémunération du chef d’entreprise ?
  • Le progrès technique est-il responsable du chômage ?
  • A quoi sert l’innovation ?
  • De quoi dépend la productivité du travail ?
  • Quelle est la différence entre le salaire brut et le salaire net ?
  • A quoi servent les impôts et les cotisations sociales ?
  • A partir de quel niveau de revenu est-on riche ?
  • Les inégalités ont-elles tendance à augmenter ou à diminuer ?
  • Le pouvoir d’achat des salariés augmente-t-il encore ?
  • Comment peut-on expliquer la persistance des inégalités de salaires entre hommes et femmes ?
  • Toutes les inégalités sont-elles monétaires ?
  • Peut-on réduire les inégalités ? Comment ? Doit-on chercher à le faire ?
  • Comment évoluent les postes de consommation dans le budget des ménages ?
  • La consommation n’est-elle influencée que par des déterminants économiques (prix, revenus, crédit) ?
  • Les consommateurs sont-ils libres ?
  • Peut-on parler d’uniformisation de la consommation ?

La première économique et sociale

DisciplinesHoraire
Sciences économiques et sociales (classe entière)5 h
Histoire et Géographie4 h
Français4 h
Mathématiques appliquées à l’économie3 h
LV1 (Anglais, Allemand)2h30
LV2 (Allemand, espagnol, italien)2h
Education physique et sportive2 h
Enseignement scientifique1h30
Travaux Personnels Encadrés2h / 18 semaines
ECJS ( en demi-classe)30 mn
Accompagnement personnalisé2h

Options facultatives : 2 au maximum

DisciplinesHoraire
Arts (CAV, théâtre, arts plastiques, musique)3 h ou 2 h
Latin ou grec3 h
Langue des signes2 h
EPS3 h
Section européenne anglais ou espagnol ou allemand2 h

Eventuellement : débuter la préparation à Sciences Po ( 4 à 7 séances facultatives annuelles)

Certaines disciplines de première ( Histoire-géographie, Français, langues vivantes) ont le même horaire et le même programme dans les trois séries. L’enseignement scientifique est le même qu’en première L.



Ce qui change en première ES :

  • on approfondit les SES qui deviennent la matière centrale,
  • on réalise des Travaux personnels encadrés en croisant deux disciplines : SES et Histoire-géographie:

L’objectif est d’apprendre à travailler

  • en autonomie
  • en groupe
  • sur la durée

Guidés et conseillés par des enseignants des deux matières, les élèves réalisent une production ( vidéo, dossier, exposition, etc) permettant de répondre à une problématique – qu’il a d’abord fallu élaborer dans le cadre des grands thèmes définis nationalement -. Leur note est donnée en partie par les enseignants encadrants et en partie par le jury qui évalue la production et l’examen oral collectif ( fin janvier-début février). Seuls les points au-dessus de 10/20 sont pris en compte pour l’examen.



Les épreuves du bac ES et leurs coefficients

Epreuves obligatoiresCoefficient
FRANCAIS ECRIT (4 h en fin de 1ère)2
FRANCAIS ORAL (20 mn en fin de 1ère)2
SCIENCES ECONOMIQUES ET SOCIALES (4h ou 4+1h)7 (spé maths) ou 9
MATHEMATIQUES ( 3 h)5 ou 7 (spé maths)
HISTOIRE – GEOGRAPHIE ( 4 h)5
PHILOSOPHIE ( 4 h)4
L.V. 1 ECRIT (3 h)3
L.V. 2 ORAL (20 mn )3
E.P.S. (contrôle continu)2
ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE ( 1 h 30 en fin de 1ère)2
TPE ( contrôle continu en 1ère)2

EPREUVES FACULTATIVES*Coefficient
1ère épreuve facultative2
2ème épreuve facultative1

*Seuls les points > 10 comptent. L’épreuve de section euro peut être choisie comme option facultative.


SES Forum 03

le site de SES du LEM

Visitez le SES Forum 03

Depuis 2006, le LEM a un site de SES appelé SES Forum 03. A la différence d’un ENT, notre site est ouvert à tous et reçoit en moyenne 100 visites par jour.

On y trouve notamment:


Les forums sont ouverts non seulement aux participants au site mais aussi aux visiteurs du site (après validation des messages par les enseignants de SES).

Une rubrique réservée aux sections européennes espagnol et anglais, et une autre pour la préparation Sciences-po.

Et encore d’autres surprises, comme des interviews ou des émissions de radio faites par des élèves.

Le projet « SESforum03 » a participé au Forum des Enseignants innovants et de l’innovation éducative à Roubaix, en 2009.


  • Une partie ressources pour ceux qui ont besoin d’un petit + ou d’un petit coup de pouce en SES. Alimentée par les enseignants de SES, elle s’adresse aux niveaux 2°, 1ère, Tle. On y trouve des synthèses sur certains points de cours, des vidéos, des exercices de rattrapage ou d’entraînement, des documents complémentaires, des QCM de révision. Egalement des conseils de méthode, de lecture, des liens utiles pour travailler en SES, des renseignements sur l’orientation …
  • Une partie suivi de l’actualité avec des liens vers les journaux en ligne, des ressources CDI, des revues de presse, des émissions de radio sur l’économie
  • La ZAP : Zone d’Apport Personnel alimentée par les élèves. Moins directement connectée aux chapitres des programmes scolaires, mais toujours dans l’optique des SES. Des fiches de lecture d’articles ou de livres, ainsi que l’apport de TPE passés peuvent également trouver leur place ici. Pour écrire dans la ZAP, les élèves du lycée peuvent devenir rédacteurs en envoyant un message ENT à Mme Hétier.

La préparation sciences-po en terminale et en prépa

Site du concours commun des IEPSite de l'IEP de Lyon

Depuis 2008, le lycée Mme de Staël est partenaire de l’IEP de LYON pour préparer gratuitement ses élèves de terminales ES, L et S à ce concours .

Les IEP sont des établissements publics renommés, qui offrent une formation généraliste en cinq ans, avec des débouchés très variés : journalisme, marketing, relations internationales, finance, concours administratifs… La spécialisation intervient progressivement, surtout en 4e et 5e années. La 3e année se passe généralement à l’étranger.

Les épreuves préparées sont : questions contemporaines ( exemples : les frontières, l’environnement, les media, le sport…), histoire ( programme : le monde depuis 1945), une langue vivante au choix.

Outre les séances proposées par des enseignants du lycée, les élèves bénéficient d’un site proposant des synthèses, des devoirs, des corrigés, ainsi que de contacts avec d’anciens élèves du lycée étudiants en IEP. Un voyage à Lyon, comportant des visites en relation avec le programme du concours et une conférence à l’IEP, est organisé par le lycée.

Cette formation a lieu les mardis de 17 h à 19 h. Elle s’adresse à des élèves de toutes séries, motivés, ouverts, autonomes. Outre la préparation au concours, elle peut leur permettre d’améliorer leurs performances au baccalauréat et dans d’autres poursuites d’ études (classes prépa…). Il est possible d’y assister en « auditeur libre » dès l’année de première.

Nos réussites :

  • concours 2010 : 14 présentés, 4 reçus
  • concours 2011 : 11 présentés, 3 reçus+1 en liste complémentaire